Toutes voiles dehors !

Mis à jour : il y a 7 jours

Après une pénible période de confinement sans pouvoir vous présenter mon travail, je vous invite à venir découvrir sept de mes tableaux à la Galerie Art & Miss, 14, rue Ste Anastase - Paris 3° (Quartier du Marais), dans le cadre de l'exposition "Art abstrait", qui aura lieu du 25 Mai au 20 Juin 2020 (Pour mémoire, l'exposition devait commencer le 13 Mai, mais les 12 premiers jours ont été annulés, en raison des mesures sanitaires liées au "Covid-19").


À ce sujet, je vous invite à lire la critique rédigée par Mouna Daimallah, étudiante en Histoire de l'Art, au sujet de mon tableau "Le souffle du Zéphyr" (ci-dessous).


"À l’image d’une voile qui se promène dans l’immensité d’un espace vaste et aquatique, "Le souffle du zéphyr" est une œuvre qui explore l’infinité d’une palette de couleurs vives et dynamiques dont le rythme est produit par des mouvements à la fois doux et assourdissants.

C’est en jouant sur une fréquence du geste, une pulsion, une mobilité, que l’artiste Eliora Bousquet exprime une sorte de musicalité des couleurs, à travers une explosion de tons et de nuances qui, loin de se confronter, se fondent ensemble et s’harmonisent dans une eurythmie absolue.

Une légèreté presque lyrique survole l’ensemble de l’œuvre et plonge le spectateur dans une sérénité profonde, qui l’espace d’un court instant met en suspens tout repère temporel. Au-delà de la mise en place d’un langage par les couleurs, un dialogue visuel se créé par les interactions et les échanges avec la matière. A travers le travail des superpositions, écoulements et ondulations, émerge une symphonie qui prend vie et se propage dans chaque particule de peinture colorée.

Par ailleurs, le passage progressif du bleu au rouge crée une variation d’atmosphère, ce contraste de température apporte un équilibre constant entre chaleur et froideur. La trace de la couleur engendre alors peu à peu celle du temps, et invite le spectateur à être absorbé par les effets d’altération, de disparition et d’empreintes du corps matériel de l’œuvre.

Ainsi, "Le souffle du zéphyr" par sa dimension à la fois vaporeuse et aquatique nous permet de ressentir toute l’apesanteur et la frénésie qui se reflètent dans l’œuvre à travers un ouragan de couleurs qui coexistent au sein du tableau".


Au plaisir de vous retrouver très bientôt sur l'exposition !


Bien à vous,


Eliora